Nord-Est

Bourgogne-Franche-Comté

Vergers de sauvegarde

Ce programme s’adresse aux particuliers, collectivités, associations, établissements publics, lycées agricoles ou établissements scolaires de Bourgogne-Franche-Comté souhaitant créer un verger de sauvegarde en replantant des arbres fruitiers en variétés anciennes, accompagné ou non d’arbustes à petits fruits, de haies mellifères, de ruches, de petits aménagements pour la petite faune sauvage (nichoirs, hôtels à insectes) et de signalétiques pédagogiques.

Le taux d’aide de 70 % prend en charge les fournitures (plants, tuteurs, protections individuelles contre le gibier, paillage), les travaux préparatoires (ouverture des fosses de plantation) et les travaux de plantation (si prestation externalisée uniquement) pour 15 arbres pour les particuliers et de 15 à 30 pour les autres porteurs.

De nombreuses ressources sont également mises à disposition des porteurs de projets telle qu’une liste des variétés locales d’arbres et arbustes fruitiers, une liste des associations pouvant apporté une expertise, et des conseils pour la plantation, le paillage, la taille, etc.

Une très très belle initiative qui en maintenant plus de 10 ans a permis la plantation de plus de 50 000 arbres et arbustes fruitiers pour presque un millier de particuliers, 373 collectivités, une centaine d’associations, une trentaine d’établissements scolaires publics et un peu plus de 80 établissements privés, entreprises et sociétés agricoles. Une superbe réussite !

https://www.bourgognefranchecomte.fr/node/895

Espace nouveaux, villages innovants

Vous avez un projet créatif, exemplaire, innovant, avec les habitants, dans un village visant à :

  • assurer les conditions du « vivre ensemble » : projet susceptible d’améliorer le lien social, la dynamisation de la vie locale, la participation de l’ensemble des citoyens à la vie de la cité…,
  • promouvoir une gouvernance locale citoyenne, en favorisant l’implication des acteurs locaux dans la vie locale et la participation citoyenne sous forme d’actions collectives et collaboratives.

https://www.bourgognefranchecomte.fr/node/380

Grand Est

Trame verte et bleue Grand Est

Cet appel à projet Trame verte et bleue 2020 a pour objectif de soutenir des projets globaux et multi-partenariaux de préservation et de reconquête de la trame verte et bleue locale sur le région Grand Est par la création et/ou la restauration de continuités écologiques. Les actions éligibles concernent les études et diagnostics sur l’état de la trame verte et bleue et la façon d’intervenir ; les actions concrètes de préservation et/ou de restauration de trame verte et bleue (plantations de haies, vergers, restaurations et recréations d’habitats, création / restauration de milieux humides, actions de maîtrise foncière de milieux d’intérêt écologique reconnu, aménagements de passage à faune, etc…) ; et l’animation territoriale en vue d’une concertation des acteurs locaux concernés par le projet. Pour ce qui est des actions concrètes, les frais éligibles sont les suivants : Achat de plants d’origine locale démontrée, de semences d’origine locale démontrée, et de petit matériel lié à la plantation (protections des plants …).

https://www.grandest.fr/appel-a-projet/appel-a-projets-trame-verte-et-bleue-grand-est/

Urbanisme durable

Cet appel à projet vise les communes de moins de 50 000 habitants du Territoire Grand Est et finance en particulier les investissements répondant à une réelle plus-value environnementale. Les projets urbains doivent concilier urbanisme et environnement. Les enjeux principaux sont à la fois la préservation de la biodiversité, des continuités écologiques et des identités paysagères, la maîtrise de l’énergie et la préservation des ressources, l’amélioration ou la préservation du cadre de vie et des liens sociaux, la gestion multimodale des déplacements ou encore le développement économique local. Sont éligibles les projets d’aménagement urbain qui s’inscrivent dans des opérations présentant une vocation mixte (habitat, services et commerces de proximité) réfléchis selon les principes de l’urbanisme durable, et répondant aux objectifs du SRADDET. Les projets doivent impérativement s’inscrire dans une opération de renouvellement urbain et/ou densification du tissu urbain. Tout projet donnant lieu à une extension urbaine sera considéré comme inéligible.

https://www.grandest.fr/appel-a-projet/aap-urbanisme-durable-2019-2020/

Soutien aux investissements au titre du renouvellement urbain – Politique de la ville

Cet appel à projets concerne notamment les aménagements d’espaces publics (parcs, places, cheminements piétons).

https://www.grandest.fr/vos-aides-regionales/soutien-aux-investissements-titre-renouvellement-urbain/

Redynamisation des bourgs structurants en milieu rural

Soutenir les bourgs structurants en milieu rural en les aidant à développer ou à rétablir des fonctions de centralité et à améliorer le cadre de vie.

https://www.grandest.fr/vos-aides-regionales/redynamisation-bourgs-structurants-milieu-rural/

Soutien aux investissements des espaces urbains structurants

Les aménagements d’espaces publics structurants, hors opération à dominante VRD (voiries réseaux divers).

https://www.grandest.fr/vos-aides-regionales/soutien-aux-investissements-espaces-urbains-structurants/

Hauts-de-France

Nature En CHemins (NECH)

L’appel à projets a pour but de favoriser la biodiversité ordinaire et conserver/restaurer/reconquérir la trame écologique que constituent les chemins ruraux et/ou des voies communales et intercommunales, ainsi que les délaissés adjacents, mais aussi les mares, par le biais de plantation de haies, plantation d’arbres fruitiers, ensemencement de bandes refuges herbacées, création ou restauration de mares. Des conseils pour la plantation et l’entretien sont fournis, ainsi qu’une liste d’espèces et une liste de structures référentes.

Les dépenses éligibles sont les fournitures (matériel végétal, protection du sol et des plants, tuteurs et jalons), les frais de bornage, les prestations de plantation et de préparation éventuelle du sol, les travaux et investissements liés à la création et/ou la restauration de mares, les investissements liés à l’installation d’hôtels à insectes et/ou de nichoirs, la conception et l’installation d’une information des usagers sur les aménagements réalisés, les dépenses de personnel du maître d’ouvrage, dans la limite du montant total HT des autres dépenses engagées.

http://guide-aides.hautsdefrance.fr/spip.php?page=aide&id_dispositif=647&connect=opengrc

Dispositif d’aide à la mise en place de systèmes agroforestiers

L’agroforesterie présente un intérêt économique et environnemental, car ces systèmes tirent parti des interactions positives entre les arbres et les autres productions agricoles en conciliant une production à court terme (élevage et/ou culture) et à moyen ou long terme (le bois des arbres comme source d’énergie ou matériau, des fruits, du fourrage, etc.) comme complément de revenu.

Sont éligibles :

  • les frais généraux, à savoir notamment les coûts liés aux études de faisabilité en fonction des conditions  pédoclimatiques  et  environnementales ;
  • les coûts des plants et de la plantation, y compris les frais de transport, le stockage, le traitement des graines et plants et la préparation du terrain ;
  • les autres coûts directement liés à la création d’un système agroforestier (analyse de sols, préparation et protection du sol, protection des plants, paillages biodégradables, etc.).

http://guide-aides.hautsdefrance.fr/spip.php?page=aide&id_dispositif=827

Île-de-France

Soutien à la création d’espaces verts en Île-de-France – Plan vert

Dans le cadre de son Plan vert, la Région soutient la création de 500 hectares de nouveaux espaces verts et naturels d’ici à 2021. La Région soutient les porteurs de projets d’investissement concourant à la réalisation des objectifs quantitatifs du Plan vert par l’augmentation du ratio en mètres-carrés d’espaces verts et de nature ouverts au public par habitant ainsi qu’en améliorant l’accessibilité de ces espaces.

Il s’agit notamment de projets comportant :

  • la création d’espaces verts et de liaisons vertes ouverts au public,
  • la mise en accessibilité d’espaces de nature,
  • les jardins partagés dès lors qu’ils permettent l’association du public et qu’ils sont soutenus par les communes et les intercommunalités,
  • les toitures et murs végétalisés accessibles au public,
  • les créations d’alignement d’arbre

https://www.iledefrance.fr/soutien-la-creation-despaces-verts-en-ile-de-france-plan-vert