Normandie

Louvigny : Début 2020, Louvigny plantera un verger à proximité du jardin partagé ouvert en 2014. Certains fruitiers seront aussi remplacés en 2020, et d’autres espaces sont considérés pour la plantation. Les écoles maternelle et primaire font partie de la démarche Eco école, et un arbre de la citoyenneté a été planté dans la cour. Par ailleurs, Louvigny se situe à l’entrée de la Voie Verte de l’intercommunalité de Caen, et dans ce cadre, un millier d’arbres seront plantés.

Montfort-sur-Risle : La commune de Montfort-sur-Risle, dans l’Eure, a planté 40 pommiers dans le verger partagé du château La Motte, et a créé un espace « Baptême Végétal » où chaque pommier reçoit le prénom d’un nouveau né montfortais.

Pont-Audemer : Pont-Audemer possède un verger planté de 100 à 150 pommiers et poiriers et ouvert en octobre pour la récolte des pommes. En 2019, un deuxième verger est né le long de la voie douce en bordure de l’étang, classé zone humide sensible, là où se trouvait auparavant une ancienne friche. 60 à 80 pommiers, pruniers et poiriers y ont été plantés et une convention a été signée avec une association de Haute-Normandie pour la taille et le renouvellement des arbres. 10 à 20 nouveaux fruitiers seront ainsi ajoutés chaque année. Grâce à l’écopaturage, des moutons entretiennent régulièrement les deux vergers. 10 arbres fruitiers ont encore été plantés à proximité du site d’épuration et un verger conservatoire est à l’étude.

Piseux : À Piseux, juste à côté d’un lotissement, 2500m2 pourraient accueillir des fruitiers. Il n’y aurait alors plus qu’à descendre de chez soi pour cueillir !